Loading...
Inscrire mon commerce

Antoine Barlier

La Guitoune

« Les bonnes choses sont les plus simple » Antoine Barlier a choisi de vivre de sa passion en alliant commerce et hôtellerie, travail et ambition ont fait de lui le nouveau directeur d’exploitation de La Guitoune, un incontournable de l’histoire de Pyla-sur-Mer !

Antoine vous partage son histoire, comment a son âge il gère le bel hôtel/restaurant de La Guitoune…

  • Que dirait l’enfant que vous étiez sur votre choix professionnel actuel ?

Il est fier ! Déjà c’est un choix de vraie passion. Je n’ai pas l’impression de travailler. J’ai fait mes études à La Teste-de-Buch, puis au lycée de la mer de Gujan-Mestras. Je suis parti à Bordeaux en école privée pour faire un BTS commerce International et un début de MBI, tout en travaillant dans l’hôtellerie et la restauration. Alors pour moi c’était évident d’allier le commerce et l’hôtellerie. J’ai commencé à La Guitoune il y a juste trois ans. Au départ, j’étais responsable d’hébergement. Puis je me suis placé gentiment en travaillant comme un fou. Et au bout de deux ans, j’ai géré l’hôtel et le restaurant en tant que directeur d’exploitation. Je dois beaucoup à l’ancienne propriétaire, Sophie Stabile qui est maintenant directrice financière du groupe Lagardère.  On vient d’être racheté par le groupe Pariente, les fondateurs et anciens propriétaires de Naf-Naf qui investissent désormais dans les hôtels de luxe. Je suis juste heureux de travailler ici à 27 ans dans un hôtel 4 étoiles. Avec toutes ces couleurs, le lieu est magnifique ! Il est normal que je vienne travailler avec le sourire surtout avec les projets qui se profilent. Mais je n’en dis pas davantage. En tout cas, ce qui va arriver est bien pour la ville de La Teste- de-Buch !

  • Quel est l’objet lié à votre métier dont vous ne pourriez pas vous passer et pourquoi ?

Ma boîte mail. Je la consulte H 24. Et bien sûr mon téléphone, mon ordinateur et le logiciel de réservation. Sans cela, rien n’est possible.

  • Quelle est votre plus drôle anecdote vécue sur La Teste-de-Buch ?

Je suis d’ici et j’ai bien sûr été jeune et con ! (Rires) Plus que drôle, l’anecdote qui m’a marqué a eu lieu le jour des 18  ans d’un copain. Avec les potes, nous avions décidé de fêter ça en passant la soirée sur la plage de La Salie à surfer, à manger, à jouer de la musique et à dormir. À un moment nous avons eu froid alors nous avons fait un feu. Vite repérés par les agents de l’ONF, on les a vus surgir avec leur 4×4 et leur gyrophare et nous nous sommes dispersés comme une nuée de mouches dans les dunes. S’est engagé alors une course poursuite. Quand ils nous ont trouvé, on a pris un savon d’un autre monde avec une énorme amende ! Ce jour-là, j’ai vraiment compris que ce n’était pas intelligent ce que nous avions fait. Les agents de l’ONF ont fait preuve de pédagogie en nous expliquant pourquoi c’était illégal et dangereux. Non ! Il ne faut pas faire de feux dans cet environnement entre dune et forêt. C’est si fragile ! Aujourd’hui je fais tout pour protéger la Nature et je me tourne vraiment vers un tourisme vert. Je fais en sorte que l’établissement soit éco-respectueux tout en étant haut de gamme.

  • Comment occupez-vous votre temps de libre sur la Teste-de-Buch ?

Je me balade avec mes filles, j’ai des jumelles. On va aux prés salés ouest, à Cazaux sur la plage de Laouga, dans la forêt, à l’océan. Je les amène dans les parcs, notamment celui de la Place Meller qui vient d’être inauguré. J’essaye de participer aux réunions de la mairie pour faire bouger les choses au niveau du développement durable et de l’écotourisme et je fais partie de l’association du club hôtelier du sud Bassin d’Arcachon qui référence 26 établissements. Niveau sport, je fais du padel au Padel Touch de La Teste-de-Buch, du skate et du surf quand j’ai le temps, ce qui devient rare.

  • Vos coups de cœur testerins  (bonne adresse, lieu, évènement, une personne…)

Je ne peux plus trop participer, mais j’aime bien les soirées au marché de La Teste, les fêtes du port où j’ai été bénévole quand j’étais jeune. Je suis très skate et j’ai vu le 1er skate Park de La Teste se construire au stade Bonneval, un complexe sportif en bord forêt dans lequel j’ai passé du temps.

Par Sabine Luong – Crédit Photo : Maxime Gautier

Les derniers portraits

Véronique Villeneuve

Chez ma Poulette

« Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse » et aussi [...]

Lire la suite

Thierry Saint-Marc

Aris Wine

« Vivre au jour le jour et être ouvert aux rencontres ». Thierry Saint-Marc est un enfant des [...]

Lire la suite

Sébastien Delarue

Headbang

« Si tu pousses la porte de chez moi, tu as 100 % de mon amour ! ». Sébastien Delarue [...]

Lire la suite
To top
Aller au contenu principal