Loading...
Inscrire mon commerce

Matthias Labarbe

Arcachon Écotours

« Croire en ses rêves et implique toi pour préserver la nature ». Matthias Labarbe, d’Arcachon Écotours est un amoureux de son territoire et c’est avec respect et engagement qu’il le partage tout au long de l’année

Matthais vous partage son histoire…

  • Que dirait l’enfant que vous étiez sur votre choix professionnel actuel ?

Je pense que l’enfant serait étonné et ravi au final, car j’ai un parcours sinueux.  J’ai grandi au Pyla et j’ai notamment fait 10 ans de solfège et instrument à l’école de musique avec Mr. Dupin. Puis je suis allé faire des études d’ingénieur en génie mécanique en Écosse, mais lorsqu’il a fallu trouver un travail, je me suis rendu compte que je n’étais pas animé par cette voie. J’ai donc décidé de tenter dans ce domaine qui me passionnait, la musique. J’ai travaillé 10 ans dans l’industrie du disque. Mais dès, que je partais du Bassin pour retourner à Londres ou à Paris, c’était une déchirure. Il me fallait autre chose. J’ai voyagé pendant 1 an et demi entre les Antilles et l’Amérique du Sud pour m’éclaircir les idées.  Étant très sensible à la protection de l’environnement, j’ai créé cette agence réceptive qui met en valeur le Bassin d’Arcachon et ses environs ! Arcachon Ecotours propose ainsi des séjours professionnels éco responsables qui prennent tout leur sens hors saison, avec ce volet de sensibilisation environnementale. C’est du tourisme d’affaires mais vu sous un autre angle : celui des enjeux environnementaux du territoire ! Pour résumer, je fais découvrir le Bassin dans son côté authentique et nature, en sortant des sentiers battus, tout en préservant notre écosystème et en sensibilisant à sa fragilité. Alors oui, je pense que l’enfant que j’étais serait plutôt fier.

  • Quel est l’objet lié à votre métier dont vous ne pourriez pas vous passer et pourquoi ?

L’annuaire des marées ! Car on dépend des marées pour les balades en bateau, en kayak ou en stand-up paddle par exemple. Le couteau et la fourchette à huître aussi car j’en propose souvent aux groupes. Mais ce qui m’est vital en ce moment, c’est mon ordinateur. Ces deux dernières années ont été spéciales. Avec la crise sanitaire, les entreprises ont renoncé aux séminaires et séjours de cohésion d’équipe. Mais depuis janvier, j’ai beaucoup de devis à faire et de séjours à organiser donc je passe une grosse partie de mon temps devant l’ordinateur.

  • Quelle est votre plus drôle anecdote vécue sur La Teste-de-Buch ?

Ce sont surtout des souvenirs de jeunesse, les représentations avec l’école de musique de La Teste, les activités sportives à la plaine des sports (anciennement Bonneval) où je pratiquais le base-ball avec les Pirates du Bassin ou le skate sur la rampe de l’époque. Ou encore l’escrime ou le basket aux Coqs Rouges. Dans un autre registre, la boite le Bobo Club et le bar Chez Bartol, les Mardinades, notamment une après une opération du genou avec béquille et bas de contention…. Mais une anecdote marrante sur La Teste, vécue à l’étranger : j’étais au Nord du Brésil dans un endroit avec d’immenses dunes de sables où l’eau de pluie piégée créait de petits lacs (les Lençois de Marinhense) et je me disais : « C’est beau, mais ça ne vaut pas la Dune du Pilat quand même ! » (Rires)

  • Comment occupez-vous votre temps de libre sur la Teste-de-Buch ?

Je suis DJ sous le nom de Muchas Matthias. Après avoir joué dans pas mal d’établissements de la ville (Bagus, MIRA, Surf Café, Le Hangar….), je ne fais désormais pratiquement plus que des soirées privées. Sinon, dès que je peux, je profite des plages océanes pour faire du surf et du body-board. J’aime faire du vélo dans la forêt, je profite de la Nature, des prés salés, je me promène au Port de La Teste, aux Prés Salés ou au Lapin Blanc, ou je vais au marché à deux pas de chez moi.

  • Vos coups de cœur testerins  (bonne adresse, lieu, évènement, une personne…)

J’ai adoré le Summer Festival sur la Place Gambetta où j’ai eu l’honneur de mixer une soirée. Et j’apprécie beaucoup le travail de l’équipe du Komono Circus, l’école de cirque de La Teste-de-Buch. À Cazaux, J’adore Chez Juliette et les plages de Laouga et de Peyroutas à Cazaux. Ce lieu est magique. Au Pyla, j’aime bien La Suite 257 car il y a une bonne table et une bonne ambiance. Pour ce qui est du centre ville, je vais au Melting-Potes car le format est top entre assiettes à partager, belle carte des vins et bonne ambiance. J’aime aussi beaucoup La Petite Marée avec ses produits de la mer excellents ! L’Aillet bien sûr, car pour moi, c’est une des meilleures adresses de La Teste. J’aime beaucoup également les cabanes de dégustation du Port, notamment la Kabane 171 de Pierrick sur la digue centrale car ses huîtres sont 100% naturelles et locales. Et les fêtes du Port bien sûr !

Par Sabine Luong – Crédit Photo : Maxime Gautier

Les derniers portraits

MARTIN-POISSONNERIE-DU-PYLA

Martin Roulet

Poissonnerie du Pyla

« Depuis l’âge de trois ans, je suis passionné de poisson ! « . A défaut [...]

Lire la suite
CABANE-PALIQUEY-NICOLAS-LABARTHE

Nicolas Labarthe

La Cabane du Paliquey

« Allez, En avant ! ». Nicolas Labarthe fait parti de la 4ème génération [...]

Lire la suite
BENOIST-LA-PETITE-PLAYA

Benoist Bourgeois

La Petite Playa

« Avancer et construire sont les gages pour satisfaire son entourage ». Benoist Bourgeois a [...]

Lire la suite
To top
Aller au contenu principal